La proie de Micheal Crichton

Publié le par Sharkie343

proiiiiiiiiiie.gif

 

Éditeur : Éditions Robert Laffont

Nb de page : 385

Parution : 2003

VO  : Prey

Traduction : Patrick Berthon

Résumé : « Au Nevada, dans un étrange complexe technologique, on fabrique des nanoparticules, des machines infiniment petites destinées à la recherche militaire. Elles sont minuscules mais sont pourtant capables de se multiplier à l'infini, et suivent les instructions d'un programme informatique calqué sur le comportement des animaux prédateurs. Et leur proie... c'est nous ! Un thriller solide à l'intrigue bien menée. »

 

 

________

 

 

Au premier abord, ce livre peut en décourager quelques-uns, puisque l'introduction parle d'un sujet très scientifique : les nanotechnologies. Ce n'est heureusement que 5 pages, mais on en reparle souvent pendant l'histoire, ce n'en était pas pour autant long. Donc, premier chapitre nommé «Premier jour», mise en situation, on apprend que notre héros est un père au foyé, rien de dérangeant au dernière nouvelle.  Ensuite, l'histoire avance peu à peu et nous mène dans l'usine. Voilà que ça devient très intéressant. L'auteur réussi très bien à créer une ambiance stressante qui m'a fait paranoïer dans mon salon. Quand le punch est arrivé,  je n'ai plus voulu refermé le livre. Pour conclure la lecture, j'ai veillé jusqu'à 2h du matin! Les multiples tentatives pour capturer les nanoparticules, nommés essaims dans le roman, ne donnaient pas l'impression de tourner en rond, au contraire de ce que j'aurais pu penser. Côté sentimental, il n'y avait rien de sensationnel, mais c'est largement compensé par le style d'écriture de l'auteur qui a su expliquer le fonctionnement des systèmes informatiques complexes sans ennuyer son public. C'est certain que j'aurais aimé m'en passer, mais l'histoire aurait surement paru incomplète. Donc, je ne suis pas connaissante en matière de thriller, mais je crois que Micheal Crichton a bien écrit son oeuvre et je la conseillerais fortement même à ceux qui n'apprécie pas beaucoup ce genre de lecture.

Commenter cet article