Sorcière, tome 2 : Le cercle de Cate Tiernan

Publié le par Sharkie343

Éditions AdA (Jeunesse) 2010. 342 pages.

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv42816931.jpg

«Je ne suis pas celle que je croyais être.

Je ne suis pas une adolescente de seize ans ordinaire.

Je suis une sorcière. Une sorcière ancestrale. Une vraie.

Mes parents ne sont pas mes parents biologiques.

Ma soeur et moi ne sommes pas du même sang.

Même dans mon cercle, je suis trop puissante à présent, trop différente pour en faire partie.

Cal mis à part, je sui seule.

Cal me dit qu'il m'aime, et j'ai besoin de le croire».

 

__________

 

 

Après un début un peu difficile en compréhension - il faut dire que le tome 1 remontait à assez loin dans ma mémoire -, rapidement, j'ai retombé sous le charme de cette série destinée en priori aux adolescents, mais ayant un petit plus que les autres n'ont pas.

 

Comme une partie des lectrices de ces oeuvres de Cate Tiernan, la Wicca est la source d'attirance à la base. J'ai été une fois encore charmée par la magie envoûtante qui s'en dégage. J'ai parfois ressenti des bouffées de chaleur et de bien-être en lisant les passages tels que le cercle, les moments avec Cal, ceux avec sa mère... C'était plus fort que moi, j'ai même tenté de faire refroidir ma boisson chaude comme ils le faisaient dans le livre par curiosité. J'ai été reconquise par la petite boutique de sorcellerie du coin, surtout qu'il n'y a pas si longtemps, j'ai été dans une du même genre à Salem. Tous les petits détails sur les sortilèges et rituels m'ont intéressée, ces petits quelques choses qui rajoutent de la vraisemblance au récit (sauf que les doutes ne disparaissent pas complètement pour autant).

 

Sinon question scénario, dans cet opus, il n'y a pas de temps mort! En gros, Morgan découvre un secret assez important à son sujet ce qui épaissit l'intrigue. Par le fait même, on arrive à faire le biais entre les extraits de livre des ombres qui ne m'ont pas trop plus pour être franche. Également, des problèmes en amitié et en famille, donc cela crée des rapprochements avec Cal - le beau gosse mystérieux hyper charmant - à notre plus grand bonheur. Leur histoire est magnifique à suivre, elle se différencie des autres puisqu'elle est plus vibrante : elle ne possède pas seulement un simple amour, mais plutôt un amour amplifié par leur surnaturelle vocation. Cette tranche d'émotions a été ce qui m'a le plus touché - pour le reste, c'est bof... - même si d'un côté, ça m'a un peu frustrée parce que parfois ça a emmené notre personnage principal à agir stupidement. Il faut lui pardonner.

 

Autour d'eux gravitent évidemment, tous les autres membres du cercle. J'ai été heureuse de retrouver cette brochette aux diverses personnalités, même si certains ont plus été sous les projecteurs dans ce volet.

 

Quand vais-je bien pouvoir lire le troisième tome? Ça ne presse pas. Sorcière, quoi qu'agréable, ne m'accroche pas totalement. L'ambiance est bien, mais mon envie de poursuivre ne tient pas sur le suspens, mais du mélange qu'a fait l'auteure qui écrit sans détour, ni fioriture.

 

Sur ce, je sors de cette lecture en me disant : j'adore le terme Muirn beatha dan, pourquoi magie s'écrit-t-il toujours avec un y dans cet ouvrage déjà, je devrais peut-être cesser de laisser traîner ma pendule, non?

 

Ce fût ma 9e lecture du challenge ABC 2012.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article