Les ailes d'Alexanne, tome 3 : Le Faucheur de Anne Robillard

Publié le par Sharkie343

Éditions Guy Saint-Jean 2011. 328 pages.

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv52575728.jpg«- Je suis venu te demander une faveur, déclara finalement Christian. J'aimerais que tu te serves de tes pouvoirs pour me donner un coup de main dans une enquête.
- Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas travailler pour la police.
- Et je t'ai promis de ne pas te le demander, je sais, mais cette affaire est tellement grave que j'ai décidé de briser ma promesse.

La condamnation du Jaguar est loin de signifier la fin des problèmes d'Alexei Kalinovsky. L'oncle d'Alexanne est maintenant pourchassé par le Faucheur, cet être furtif à la solde du chef de la secte. Ce dernier cherche à assouvir son désir de vengeance en détruisant tous ceux qui ont dispersé la communauté de la montagne. Mais que peut-on faire contre un tueur qui a conclu un pacte avec le Diable et qui n'arrêtera devant rien pour satisfaire son nouveau maître?

Désirant à tout prix aider son oncle, Alexanne entamera sans le vouloir un nouveau chapitre de son destin, surtout avec l'arrivée inattendue d'une vieille connaissance de la famille Kalinovsky…

Voici le troisième tome de la série Les ailes d'Alexanne, Le Faucheur, où se poursuivent les aventures rocambolesques d'une jeune adolescente et de son étrange famille, responsables d'événements insolites et de phénomènes paranormaux surprenants».

 

________

 

Sans conteste, c'est réussi.

 

Dans cet dernier opus, on retrouve les personnages qui ont accompagner les Kalinovsky dans les précédents tomes. Formant un groupe d'une grande diversité et emmenant quelques histoires d'amours en boni, chacun emmène une facette à l'histoire qui ne laisse pas de temps mort. L'action fait entièrement part du récit dans cette lutte perpétuelle contre les forces du Mal. On nous gave de suspens où se mêle la magie noire  du Faucheur ( et la blanche aussi de nos fidèles défenseurs). Recette gagnante assurée pour conclure cette trilogie qui n'a peut-être pour seul défaut sa fin qui nous en faire redemander.

 

Dans 4h44, l'insouciance, la naiveté du récit semblait donner le ton de cette série en montrant l'aprentissage de la jeune fée Alexanne. Dans Mikal, ce fût plutôt sombre à cause de l'apparition de la secte de l'oncle de cette dernière. Ici, c'est un savant mélange proposant des tranches de vie à la volé autant que d'attaques. Vraiment, Anne Robillard a su dosé romance et action pour les filles comme moi qui aime lire l'amour, mais pas trop. En plus, c'est avec sa plume dont j'ai déjà vanté les mérites dans ma chronique du tome 2 qu'elle continue de nous faire voyager autant dans les mots que dans le fantastique. Pour moi, ce que cette série si bien montée a qui la démarque des autres, c'est sa manière d'emmener l'imaginaire dans une vie banale, mais pas totalement,  de sortes à ce qu'on croit en sa véracité. Que ce se passe dans les Laurentides, pas si loin de chez moi, m'a tout au long fait plaisir. 

 

Malgré le fait que les narrations à la 3e personne me charment toujours moins facilement, ses personnages m'ont paru énormément sympathiques. L'arrivée d'un des russes de la famille m'a surpris et intéressé. C'est malheureux car dès les premières pages, j'avais espéré pouvoir en apprendre plus sur ces origines russes ou tout simplement sur le monde des fées et je n'ai pas été comblé. N'empêches que ce livre est loin d'être une déception, je l'ai dévoré en 2 jours (je crois) et ce fût exquis. Assurément, pour tout ceux qui ont engagé Les ailes d'Alexanne, ça vaut la peine de se rendre jusqu'à la conclusion. Pour les autres, ça vaut la peine de la débuter pour se rendre jusqu'à là :P

 

(Chronique toujours aussi courte en ce qui concerne ses 2 romans d'Anne Robillars que j'ai lus, désolé!)

Commenter cet article