Le Journal du Diable de Nicholas D. Satan

Publié le par Sharkie343

Éditions Les Malins 2009. 160pages.

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv5628341.jpg

 

«Vous tenez entre vos mains un livre d'une valeur inestimable. Le journal de Lucifer, que le professeur Weeks a tout récemment retrouvé! Bien que certains s'interrogent sur l'existence de l'auteur, il est indéniable qu'il s'agit d'un personnage historique d'une importance extrême, qui continue d'exercer son influence sur le monde actuel.

Son histoire, celle-là même qu'il nous conte ici, est surprenante, stupéfiante : Nicholas D. Satan naquit quelque temps avant le big bang. Il gravit rapidement les échelons, devenant PDG de Satancorps, qu'il dirige avec succès depuis des millénaires.

En dehors de son travail et de sa vie de famille, en compagnie de sa charmante épouse Lilith et de ses deux fils Incube et Succube, il aime dessiner des plans pour l'Armageddon, assassiner les Kennedey et s'envoyer au septième ciel avec sa maîtresse, la Putain de Babylone...»

________

 

Un bijou de beauté! Avec ses pages toutes illustrées soit de dessins, de photos ou de billets souvenirs déjà que le fond de type papier usé est super! En plus, les feuilles à leurs extrémités ont une reliure dorée - qui malheureusement se grafigne facilement ;/. Aussi, il y a le  ruban qui sert de signet, un petit détail que j'ai bien aimé.

Cependant, le contenu n'égale pas l'image. Car, en fait, Le Journal du Diable fait la narration de l'histoire de l'humanité en y glissant des clins d'oeil qui sont drôles seulement s'ils sont compris (logique). Alors, durant ma lecture, je me suis dit au départ que je manquais de culture religieuse, puis financière, pour finalement croire que je manquais de culture en tout. Heureusement, les pages se tournent vite même lorsque l'envie n'y est pas - ce qui est arrivé dans mon cas. Quand même, je blâme mon jeune âge et le fait que je suis difficile avec l'humour littéraire parce que seulement les Aurélie Laflamme sont parvenus à me faire rire de mémoire... Sinon, ce qui m'a marqué ici, ce n'est pas les blagues, mais plutôt la personnalité de ce bon vieux Nick : il semble sympathique bien que diabolique ;)

 

Selon moi, ce roman doit ressembler au livre Le C.V. de Dieu de Jean-Louis Fourmier ( je tiens à préciser que je ne l'ai jamais lu). Il devrait être du même style et il est court lui aussi. Justement, la longueur fait que c'est parfait à lire entre 2 gros bouquins sans prise de tête, même si ça raconte l'histoire, on n'est pas bombardé de date, de noms et de lieux qui feraient qu'à la fin, notre cerveau serait sur le point d'exploser haha!

Bref, lors de mon achat de ce dernier j'étais confrontée entre le dilemme de prendre celui-ci ou La Horla de Maupassant et je crois que j'ai fait le bon choix parce que pour une si bonne qualité graphique, ce n'était vraiment pas couteux! C'est un livre à découvrir :) Je vous laisse sur un exemple textuel parce que je n'ai pas de scanneur, désolé :

 

«Le jeune Néron (gentil garçon, amateur de musique mais un peu fougueux) m'a envoyé une copie de presse de son dernier succès de science-fiction : L'Apocalypse selon «saint» Jean. «Révélation», dit le communiqué. C'est certainement mieux que toutes les pieuses divagations que pondent généralement les écrivains de cette école, mais un best-seller ? Ca m'étonnerait ! Il décrit l'Armageddon de façon rassurante mais gâche tout avec sa numéralogie, ses anges, ses trompettes et tout le tralala, puis, quand il se met à parler de salut, il perd complètement le fil de l'histoire. Qu'est-ce qu'il avait fumé ? De la moquette ?»

Publié dans Littérature anglaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alys 23/01/2012 11:01

Merci pour mon annif^^

Sharkie343 23/01/2012 22:49



Fait plaisir :)